Vous avez désactivé JavaScript

Ca peut conduire à fonctionnalité réduite et affecter la présentation graphique de ce site.
Cependant, tous les contenus seront toujours disponibles.

Mycoplasme, le vaccin le plus pratiqué
Pour toute question concernant la vaccination dans votre élevage, demandez conseil à votre vétérinaire.

Vaccination des porcelets en élevage :
où en sommes-nous ?

Répartition des élevages par catégorie de taille

Un large échantillon représentatif de la population des éleveurs français.

L’échantillon des producteurs ayant répondu à l’enquête est représentatif de la population des éleveurs français.

En effet, la grande majorité d’entre eux sont des naisseurs-engraisseurs parmi lesquels 72% sont originaires du Nord-Ouest de la France. Néanmoins, l’ensemble du pays a été représenté puisque nous avons reçu des réponses émanant également du Sud de la France, du Centre, du Nord et de l’Est !

La taille moyenne des élevages concernés est de 200 truies, proche de la moyenne nationale.

Répartition des élevages selon leur conduite

La conduite en 7 bandes est pratiquée dans plus de la moitié des élevages ayant répondu. L’âge au sevrage est de 28 jours pour 64% des cas.

Nombre moyen de vaccins pratiqués

Deux vaccins et plus

Seuls 11% des éleveurs ayant répondu disent ne pas vacciner leurs porcelets.

La majorité des éleveurs qui vaccinent réalise 2 vaccins (60%) et pour un peu plus de 10% des élevages, 3 vaccins ou plus.

Le nombre de vaccins réalisés dépend de la taille de l’élevage (on vaccine plus dans les élevages > 200 truies), et également de la région. Les régions dans lesquelles on vaccine beaucoup (>2 vaccins) sont le Nord-Ouest, le Nord et le Sud-Ouest.

Une attente forte pour une amélioration des conditions de vaccination en élevage